La civilisation féodale. De l’an mil à la colonisation de by Jérôme Baschet

By Jérôme Baschet

    Sombre repoussoir des Lumières et de los angeles modernité, le Moyen Âge peine à se défaire de sa mauvaise réputation. Pourtant, au cœur de ce millénaire, se loge une exceptionnelle période d’essor et d’élan créateur, déterminante pour los angeles destinée du monde européen. Réputé anarchique, le système féodal repose en fait sur une business enterprise sociale efficace, qui, dès les Xᵉ et XIᵉ siècles, regroupe les populations au sein de villages où l. a. domination des seigneurs s’exerce de manière vigoureuse et équilibrée. Véritable colonne vertébrale de los angeles société, l’Église guarantee los angeles cohésion de ces entités locales tout en conférant à los angeles chrétienté une unité continentale et une prétention à l’universalité. De là une civilisation profondément originale, dont les manières de percevoir et de vivre le temps, l’espace, l’au-delà, l’âme et le corps, los angeles father or motheré ou encore les pictures révèlent les tensions et les paradoxes.
    Par-delà les crises et les couleurs contrastées de los angeles fin du Moyen Âge, c’est los angeles strength expansive de l. a. chrétienté féodale qui pousse les Occidentaux vers les rivages du Nouveau Monde et los angeles conquête du continent américain. Et si le féodalisme, traditionnellement considéré comme l’âge de los angeles stagnation et de l’obscurantisme, était l’un des ressorts oubliés de l. a. dynamique par laquelle l’Occident a imposé sa domination à l’Amérique d’abord, puis à l’ensemble de los angeles planète?

    Jérôme Baschet est maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales. Il enseigne également à San Cristóbal de Las Casas, au Mexique. Il a notamment publié los angeles Rébellion zapatiste (Champs-Flammarion, 2005) et L’Iconographie médiévale (Gallimard, 2008).

===== desk des matières

Remerciements

Introduction — L’Europe médiévale, through l’Amérique

    Avertissement au lecteur en forme d’éloge du détour
    Moyen Âge et conquête du Nouveau Monde
    La building de l’idée de Moyen Âge
    Périodisations et lengthy Moyen Âge

Première partie — Formation et essor de los angeles chrétienté féodale

    Chapitre I. Genèse de los angeles société chrétienne : le haut Moyen Âge

        Installation de nouveaux peuples et fragmentation de l’Occident
            Des invasions barbares ?
            La fusion romano-germanique

        Le bouleversement des constructions antiques
            Le déclin advertisement et urbain
            La disparition de l’esclavage

        Conversion au christianisme et enracinement de l’Église
            La conversion des rois germaniques
            Puissance des évêques et essor du monachisme
            La lutte contre le paganisme

        La renaissance carolingienne (VIIIᵉ–IXᵉ siècles)
            L’alliance de l’Église et de l’Empire
            Prestige impérial et unification chrétienne

        La Méditerranée des trois civilisations
            Le déclin byzantin
            La splendeur islamique
            L’essor non impérial de l’Occident
            Changement d’équilibre entre les trois entités

        Conclusion : vers un retournement de tendance

    Chapitre II. Ordre seigneurial et croissance féodale

        L’essor des campagnes et de l. a. inhabitants (XIᵉ–XIIIᵉ siècles)
            La pression démographique
            Les progrès agricoles
            Les autres adjustments techniques
            Comment expliquer l’essor ?

        La féodalité et l’organisation de l’aristocratie
            « Noblesse » et « chevalerie »
            Les formes du pouvoir aristocratique
            Éthique chevaleresque et amour courtois
            Les family members féodo-vassaliques et le rituel d’hommage
            Dissémination et ancrage spatial du pouvoir

        La mise en position de l. a. seigneurie et los angeles relation de dominium
            La naissance du village et l’encellulement des hommes
            La relation de dominium
            Tensions dans los angeles seigneurie
            Une domination totale ?

        La dynamique du système féodal
            L’essor advertisement et urbain
            Le monde des cités
            Villes et échanges dans le cadre féodal
            La rigidity royauté/aristocratie

        Conclusion : les trois ordres du féodalisme

    Chapitre III. L’Église, establishment dominante du féodalisme

        Les fondements du pouvoir ecclésial
            Unité et diversité de l’institution ecclésiale
            Accumulation matérielle et pouvoir spirituel
            La move généralisée des biens et des grâces
            Le monopole de l’écrit et de los angeles transmission de los angeles Parole divine

        Refondation et sacralisation accrue de l’Église (XIᵉ–XIIᵉ siècles)
            Le temps des moines et los angeles faiblesse des constructions séculières
            Refondation séculière et sacralisation du clergé
            L’absolu pouvoir du pape

        Au XIIIᵉ siècle : un christianisme aux accents nouveaux
            Du roman au gothique
            Des ordres religieux novateurs : les mendiants
            L’Église, los angeles ville et l’université
            Prédication, confession, communion : une triade nouvelle
            Ritualisme et dévotion : un changement d’équilibre ?

        Limites et contestations de l. a. domination de l’Église
            Les poussées hérétiques et l. a. réaction de l’Église
            Les « superstitions » et los angeles tradition folklorique
            Les marges et los angeles subversion intégrée des valeurs
            L’ennemi nécessaire : juifs et sorciers
            Vers los angeles société de persécution

        Conclusion : une dynamique millénaire d’affirmation

    Chapitre IV. De l’Europe médiévale à l’Amérique coloniale

        Le bas Moyen Âge : triste automne ou dynamique continuée ?
            Les calamités du XIVᵉ siècle : peste, guerre, schisme
            Crise du féodalisme ou ajustements sociaux ?
            L’essor poursuivi des villes et du commerce
            Genèse de l’État ou confirmation monarchique ?
            L’Église, toujours

        L’Europe médiévale prend pied en Amérique
            Féodalisme en Amérique latine : un débat
            Une définition du féodalisme ?
            Esquisse de comparaison entre l’Europe féodale et l’Amérique coloniale
            Un féodalisme tardif et dépendant ?

        Conclusion : au-delà de l. a. nomenclature, des kinfolk bonnes à penser

Seconde partie — buildings fondamentales de los angeles société médiévale

    Chapitre I. Les cadres temporels de los angeles chrétienté

        Unité et diversité des temps sociaux
            Les mesures du temps vécu
            Cycle liturgique et maîtrise cléricale du temps
            « Temps de l’Église et temps du marchand »

        Les ambiguïtés du temps historique
            Histoire linéaire et « cercle de l’année »
            Passé idéalisé, présent méprisé, futur annoncé
            Un temps semi-historique

        Les limites de l’histoire et les hazards de l’eschatologie
            L’écriture de l’histoire
            L’imminence (reportée) de l. a. fin des temps
            La subversion millénariste : le futur, ici et maintenant

        Conclusion : un temps semi-historique, rongé par l’histoire

    Chapitre II. los angeles structuration spatiale de los angeles société féodale

        Un univers localisé, fondé sur l’attachement au sol
            Réseau paroissial et rassemblement des hommes autour des morts
            L’univers de connaissance et l’inquiétante extériorité

        L’espace polarisé du féodalisme
            Des échanges sans marché
            La chrétienté, réseau de pèlerinages
            Un déplacement vers l’extérieur, gage de cohésion interne

        L’Église, articulation du neighborhood et de l’universel
            Renversement de los angeles doctrine eucharistique
            Réalisme eucharistique, lieu sacré et communion ecclésiale
            L’image concentrique du monde

        Conclusion : dominance spatiale au Moyen Âge, dominance temporelle aujourd’hui

    Chapitre III. los angeles logique du salut

        La guerre du Bien et du Mal
            Le monde, champ de bataille des vices et des vertus
            Discours sur les vices, discours sur l’ordre social
            Le diable, « prince de ce monde »
            Satan, faire-valoir des puissances célestes et de l’Église

        L’ici-bas et l’au-delà : une dualité qui se consolide
            Doctrine et récits de l’au-delà
            Naissance d’une géographie de l’au-delà
            Pratiques pour l’autre monde : suffrages, messes et indulgences

        Le système des cinq lieux de l’au-delà
            Formation du système pénal infernal
            L’enfer, incitation à l. a. confession
            Le paradis, parfaite communauté ecclésiale
            Les lieux intermédiaires : purgatoire et limbes
            Une synthèse en image

        Conclusion : l’Église, ou l’instance qui sauve

    Chapitre IV. Corps et âmes : personne humaine et société chrétienne

        L’homme, union de l’âme et du corps
            La personne, entre dualité et ternarité
            Entrée dans l. a. vie, entrée dans l. a. mort
            Les noces de l’âme et du corps
            Le corps spirituel des élus ressuscités

        L’articulation du charnel et du spirituel : un modèle social
            L’Église, corps spirituel
            L’Incarnation, paradoxe instable et dynamique
            Une establishment incarnée, fondée sur des valeurs spirituelles

        La computing device à spiritualiser, entre déviations et affirmation
            Dangers aux extrêmes : séparation dualiste et mélanges impropres
            Incarnation du spirituel et spiritualisation du corporel
            Une efficacité croissante, mais de plus en plus forcée

        Conclusion : les ambivalences de los angeles personne chrétienne

    Chapitre V. l. a. parenté : copy body et symbolique de los angeles chrétienté

        La guardiané charnelle et son contrôle par l’Église
            L’imposition d’un modèle clérical du mariage
            Transmission des patrimoines et copy féodale

        La société chrétienne comme réseau de mother or fatheré spirituelle
            Parenté baptismale, paternité de Dieu et maternité de l’Église
            La paternité des clercs : un principe hiérarchique
            Germanité de tous les chrétiens et essor des confréries

        La guardiané divine, aspect focal du système
            Le Fils égal au Père : les paradoxes de l. a. Trinité
            Le Christ : Père-frère, Père-mère
            La Vierge, emblème de l’Église
            La Vierge-Église, mère, fille et épouse du Christ
            La dad or mumé divine, ou l’anti-généalogie

        Conclusion : le monde comme parenté, los angeles société comme corps

    Chapitre VI. L’expansion occidentale des images

        Un monde d’images nouvelles
            Entre iconoclasme et idolâtrie : los angeles voie moyenne occidentale
            Des helps d’images de plus en plus diversifiés
            Liberté de l’art et inventivité iconographique
            Pratiques et fonctions des images
            Images des uns, idoles des autres

        Les ressorts de l. a. représentation
            Lieux d’images, lieux de culte
            Culture de l’imago et logique figurale du sens
            Figurer Dieu, regarder los angeles Création
            Invention de los angeles standpoint et dynamique féodale

        Conclusion : image-objet médiévale, image-écran contemporaine

Chapitre conclusif. Le féodalisme, ou le singulier destin de l’Occident

    Une logique générale d’articulation des contraires
    La rigueur ambivalente du système ecclésial
    L’expansion de l’Occident (repères théoriques)
    Système féodal as opposed to logique impériale
    Système ecclésial as opposed to logique des paganismes
    L’Occident et ses autres : une competition dissymétrique

Bibliographie
Index
Table des plans, cartes et schémas
Table des figures
Table des crédits
Table des matières

Show description

Read Online or Download La civilisation féodale. De l’an mil à la colonisation de l’Amérique PDF

Similar history_1 books

The 2000-2005 World Outlook for Plain Noodles (Strategic Planning Series)

The liberalization of markets has result in checklist degrees of overseas investments. Icon team Ltd. 's fundamental project is to aid overseas managers to raised plan and enforce recommendations in an international economic system. It does so by way of supplying numerous really expert stories, facts bases, guides and providers to its consumers.

Additional info for La civilisation féodale. De l’an mil à la colonisation de l’Amérique

Sample text

II. ) Amsterdam & Philadelphia: John Benjamins. e) “Towards a ‘Full Pedigree’ of the ‘Sapir-Whorf Hypothesis’: From Locke to Lucy”. Explorations in Linguistic Relativity ed. by Marjolijn Verspoor & Martin Pütz. Amsterdam & Philadelphia: John Benjamins. [Also publ. as (1998f). ] f) “The Concept of Revolution in Linguistics: Historical, methodological, and philosophical considerations”. History of Linguistics 1996: Selected Papers from the Seventh International Conference on the History of Linguistics (ICHoLS VII), Keble College, Oxford, 12–17 Sep.

915–918. f) Rev. of Georg von der Gabelentz, Die Sprachwissenschaft: Ihre Aufgaben, Methoden und bisherigen Ergebnisse, reprint of 1901 ed. with preface by Gunter Narr & Uwe Petersen and an article by Eugenio Coseriu (Tübingen: Tübinger Beiträge zur Linguistik, 1969). 153–159. xxxii BIBLIOGRAPHY g) Rev. of Eberhard Zwirner & Kurt Zwirner, Principles of Phonometrics, transl. by Herman Bluhme (University, Alabama: University of Alabama Press, 1970). 247–252. h) Brief rev. of Georges Mounin, Saussure: Presentación y textos, transl.

Dinneen, S. ), North American Contributions to the History of Linguistics. ] Includes a foreword by E. F. K. Koerner. ) Amsterdam & Philadelphia: John Benjamins. xi + 235 pp. e) “Jacob Grimm’s Position in the Development of Linguistics as a Science”. The Grimm Brothers and the Germanic Past ed. by Elmer H. Antonsen, with James W. Marchand & Ladislav Zgusta, 7–23. (SiHoLS, 54) Amsterdam & Philadelphia: John Benjamins. [Rev. version publ. as (1988b). Further expanded version publ. ] f) “The Place of Friedrich Schlegel in the Development of Historical-Comparative Linguistics”.

Download PDF sample

Rated 4.31 of 5 – based on 46 votes